visuel Croiseur_Carpe that rocking diem_©Jaime Roque de la Cruz

Depuis septembre 2017 l’association désoblique s’est implantée au Croiseur avec un projet vivant et circulaire autour de la danse.

A l’heure où l’art est plus que nécessaire comme vecteur d’expression et d’ouverture, il nous semble essentiel de décloisonner les studios, les scènes, les écoles pour créer une plateforme de travail et de rencontre autour de la danse sur Lyon. Une plateforme où création, formation, plaisir, découverte, professionnels, pré professionnels, amateurs, public se croisent, s’entrecroisent, respirent et vivent ensemble.

Autour du CFDd et de la compagnie, confortés par notre quotidien avec des jeunes artistes comme des confirmés, c’est notre philosophie de la danse et de la création chorégraphique que nous voulons cultiver et partager.

En 2002, l’association désoblique s’est créée pour soutenir le travail de la compagnie de Blandine Martel Basile. En 2007 le Centre de Formation Danse désoblique (CFDd) ouvrait avec un cursus de formation danseur (celui ci en compte 5 aujourd’hui).

Des valeurs fortes font vivre l’association. L’importance des rapports humains, l’ouverture d’esprit et l’exigence sont les piliers de l’identité de désoblique. Sa volonté est d’accompagner les élèves au niveau pédagogique et personnel, d’ouvrir la danse contemporaine à un public plus large. Nous œuvrons autour de plusieurs axes artistiques, entre création, médiation et formation professionnelle. Le mélange des approches et des publics est la force des échanges au sein de désoblique.

Le Croiseur fait partie du réseau Scène Découvertes pour la danse depuis 2005. Depuis octobre 2017, l’association désoblique s’est vu confier la mission Scène Découvertes Danse au sein de l’établissement par la ville de Lyon.

Réunir création, diffusion, accompagnement et formation va complètement dans le sens du projet désoblique.

Pour toutes les demandes liées à la Scène Découvertes Danse : sd.danse@lecroiseur.fr

Pour aller plus loin :