DEUXIÈME ÉDITION

Festival de soutien à l’émergence chorégraphique

Retrouvez ici l’intégralité des spectacles proposés dans le cadre du Festival IMpulsion 2018 !

20170712_203337

Spectacle visuel et sonore, Pélos interroge l’utilisation de nos sens et donc de notre mémoire corporelle comme moteur à la découverte ou redécouverte de notre propre identité. Par une gestuelle spontanée, organique mais en même temps influencé par une mémoire d’expériences, de rencontres, de sensations passés, la créature d’Argile qu’est Pélos vis et revis les différents stades de l’évolution de l’être humain par différents cycles s’enchaînant et s’influençant sans fin. Le spectacle présente un de ces cycles vécu par Pélos, lors d’une rencontre unique avec un espace (lieu ou est joué le spectacle) et un public.

DISTRIBUTION
Chorégraphie et jeu : Davy Fournier
Lumière et conception sonore : Jérémy Ravoux

Durée : 45 min

garance-li-impulsion-280318-mf-014 - copie
Votre attention s’il vous plaît.
Vous allez assister à un jeu en trois dimensions, qui a commencé depuis bien longtemps.
Cinq danseuses incarneront, pour vous, différents personnages. Un jeu de dames où tout vous sera dévoilé. Vous les verrez fortes, comme faibles, agissantes ou subissantes, mais elles n’abandonneront jamais et lutteront sans cesse pour gagner la partie. Ces femmes ne parcourront, sans doute, qu’un seul niveau de ce jeu, mais vous serez témoin des tactiques et de son évolution. Et cela vous permettra peut-être de pouvoir la continuer à votre tour et ainsi vous éviter d’avoir mauvaise conscience. « Jeu de Dames » souhaite sensibiliser le public sur la condition de la femme. Nous abordons le sujet avec légèreté et ironie, offrant de la sorte une double lecture de la pièce. Là où certains verront seulement de l’humour et du divertissement, d’autres pourront voir des propos liés aux injustices faites aux femmes.

 

DISTRIBUTION 

Chorégraphes : Francesco Colaleo et Maxime Freixas / Cie MF
Interprètes : Louise BAILLY, Eulalie RAMBAUD, Tiphanie GALLO MARCHIANDO, Siaska CHAREYRE, Clémence PEYTOUREAU, Éléonora BATTAGLIA

 

Durée : 16 min

23-10-17 pimoff-56
« W » est un échange entre danse et musique. Comment amener ce dialogue si souvent mis en scène, et peut-être évident, dans une nouvelle rencontre pour poser la question du lien ?
Cette pièce interrogera ces deux médias pour flouter la frontière entre spectacle et concert. La musique accouple nos cœurs, comment le rendre évident dans une mise en scène chorégraphique.
Nos liens qui deviennent « sans fil » se matérialisent dans un brouhaha de liaisons, comme une scène de concert qui serait la métaphore d’un énorme ordinateur, un cerveau. Premier lieu où s’enclenchent nos liaisons, nos souvenirs, notre mémoire, nos images, notre réalité, nos relations.
Dans cet univers, l’envie est de briser le silence de l’autre pour se relier. L’audible et le palpable deviennent nécessaires.

 

DISTRIBUTION 
Chorégraphe et interprète : Marion Alzieu
Composition et interprète : Michael Avron
Lumières et régie : Tanguy Gauchet
Production : Compagnie Ma’

SOUTIENS
PimOff (Milan-Italie)
L’Echangeur – CDC Hauts-de-France (dispositif studio libre)
Derida Dance Center (Sofia-Bulgarie)
Grand Studio (Bruxelles-Belgique)

Durée : 55 min

Constance-5

Le propos de la pièce est d’explorer le paradigme d’une relation entre deux personnes qui vont se tester, se courir après dans cette volonté d’apporter leur support ou encore de s’approrier celui de l’autre de différentes façons.

La question de limite est soulevée, ce qui conduit aux interrogations suivantes :

Quand dépassons-nous notre capacité d’implication envers les autre ?
Quand l’autre prend-il le pas sur nous ?

Les conséquences du dépassement de ces limites affectent-elles toujours une seule personne ?

Souvent notre subconscient fait que nous voyons les relations différemment suivant le genre ou l’apparence des personnes qui les composent.
Le choix des costumes fortement connotés dans la pièce est là pour offrir au spectateur la possibilité d’une double lecture laissant entrevoir les secondes peaux derrière lesquelles nous nous camouflons.

 

DISTRIBUTION

 Interprétation : Constance Delorme, Clara Protar

Crédit photo : Sylvie Fréjoux

Durée : 35 min
JLU-Samedi-2018mai05-078web

A un certain stade de la maladie d’Alzheimer, le malade n’est plus touché par l’envie de[…], la projection vers […], le désir en tant que puissance mouvant l’être vers son devenir. Il ne se situe au présent que par la remémoration de faits passés, de souvenirs. Si ces derniers peu à peu s’exilent, le poids du néant agit sur le malade comme une chute inéluctable. Sénilité, naïveté se confondent.

Ainsi, sur le plateau, deux souvenirs masculins explorent les agissements de la malade. Leur existence reste vaine et incertaine face à l’anéantissement progressif de la mémoire.

 

DISTRIBUTION

Interprètes : Eva Aubigny, Yannis Brissot, Titouan Poisson
Chorégraphie : Louna Delbouys-Roy

Pièce créée dans le cadre des Cartes Blanches du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon en Avril 2018 aux Subsistances.

Création musicale : Louna Delbouys-Roy avec le soutien d’Eric Delbouys

Crédit Photo : Jean Luc Fortin

Durée : 10 min
33422526_10216137434891655_3318664570410631168_n

Profil Bis raconte le parcours de cinq danseuses issues d’un cycle académique, évoluant désormais au sein d’une culture urbaine. De la petite fille qui rêve de s’égarer dans un monde meilleur au sien, à la femme accomplie qui se nourrit des contrastes que la vie lui offre, le circuit qui les rassemble est des plus intéressant voire surprenant. Éduquées au sein des studios par une hiérarchie bien définie, comment ces cinq danseuses aux profils variés ont-elles vécu la découverte d’un système rebelle et spontané que représente le hip-hop ?

 

DISTRIBUTION

Interpètes : Marion Blanchot, Julia Derrien, Léa Genet Colantonio, Romane Giry, Sacha Néel
Direction artistique : Marion Blancho

Durée : 50 min

INFORMATION PRATIQUE

Tarif : prix libre

Billetterie en ligne

Newsletter

Événements passés